Blog des chasseurs passionnés

Les français ne sont plus contre la chasse !

La société débat énormément sur les chasseurs, leurs pratiques et leurs impacts sur les écosystèmes. C’est pourquoi L’IFOP a réalisé une enquête pour la FNC auprès d’un échantillon représentatif de 2034 personnes pour savoir si les Français sont favorables à la chasse ?

Les Français demandeurs d’informations sur les actions des chasseurs en faveur de la nature et sur leurs pratiques

Tout d’abord, l’amplification par les réseaux sociaux d’attaques incessantes contre la chasse empêche toutes réelles discussions de fond. Il en résulte que les Français sont à 74 % demandeurs d’informations sur les actions des chasseurs en faveur de la nature et sur leurs pratiques. Comme quoi, la nébuleuse des « anti-chasse » et leurs vociférations contre les chasseurs à grand renfort de « fake news » ne sont pas considérées par les Français comme de l’information.

80 % de nos concitoyens opposés la chasse… Fake news ?!

Les Français ne sont plus contre la chasse !

En vérité, l’ensemble des Français se montre plutôt défavorable à la chasse pour 55 % d’entre eux. Alors pourquoi nos opposants annoncent systématiquement le chiffre de 80 % de nos concitoyens opposés la chasse ?! En réalité, ce sondage révèle que les Français qui se déclarent très bien informés sur le sujet sont 47 % à être favorables à la chasse !

Les interviewés informés sont plus favorables à la chasse !

Il faut donc combattre les idées reçues selon lesquelles les Français seraient massivement anti-chasse. En effet, ils sont partagés et se posent des questions légitimes. Ainsi, le besoin d’information des habitants sur les périodes de chasse est clairement exprimé pour 8% d’entre eux.

Les chasseurs sont des ambassadeurs crédibles et efficaces de leur passion

Il ressort aussi de cette enquête que les chasseurs sont des ambassadeurs crédibles et efficaces de leur passion, auprès des Français qui les fréquentent. Ainsi, 49 % des personnes qui déclarent connaitre un chasseur se disent bien informées sur la chasse. Contre seulement 24 % parmi celles qui n’en connaissent pas. Le chasseur est, contre toute attente, bien représenté dans la société. Un Français sur 10 affirme être ou avoir été chasseur. Ce qui, rapporté à l’ensemble de la population, représente plus de 4 millions de personnes qui sont chasseurs ou anciens chasseurs. Cela prouve que les chasseurs ont un impact particulièrement positif dans la diffusion de leur passion auprès de leur entourage.

A noter que selon son lieu de vie, la chance de côtoyer un chasseur n’est logiquement pas la même. 48 % des Français résidant dans des communes rurales déclarent connaître un chasseur, contre 32 % dans les métropoles.

Les Français majoritairement attachés au maintien des traditions rurales et à l’entretien des espèces naturelles

Par ailleurs, le chasseur est majoritairement (57%) identifié comme un acteur de la ruralité. Il participe à la vie rurale et crée des liens dans les campagnes. Les Français se déclarent pour 63 % d’entre eux attachés au maintien des traditions rurales comme la chasse.

Dans cette enquête, les Français soutiennent aussi largement les actions de protection de la nature initiées par les chasseurs. Pour 60 % des personnes interrogées, les chasseurs se montrent utiles pour l’entretien des espèces naturelles. 73 % des Français jugent positivement les actions des chasseurs dans la plantation des haies. Ce rôle des chasseurs dans la gestion de la biodiversité dans les territoires ruraux est donc parfaitement reconnu par les Français. L’immense majorité des Français (86 %) estime même que les associations de chasseurs et celles de protection de l’environnement devraient plus souvent agir ensemble.

Ne vivons plus cachés pour que les Français soient plus favorables à la chasse !

Les Français ne sont plus contre la chasse !

Pour Willy Schraen, président de la FNC :

« Il est toujours compliqué d’apprécier ce qu’on ne connaît pas ou mal. La chasse n’y fait pas exception. Je n’en ai jamais douté ! La chasse n’a pas besoin d’être défendue mais expliquée.

Cette enquête le prouve : la demande d’information de la part des Français est réelle. Il nous appartient d’y répondre avec transparence et sérieux. 

Elle montre aussi que la violence de quelques groupuscules contre les chasseurs sur les réseaux sociaux mais aussi dans la vie réelle n’est en rien représentative de la société française. Ne nous y trompons pas. Les messages de haine qui stigmatisent les chasseurs ne sont pas la réalité de la perception des Français sur la chasse. Pour eux, c’est une pratique structurante car créatrice de liens dans les campagnes qui valorise la typicité de nos terroirs.

On est loin de l’image caricaturale dont nous sommes régulièrement affublés. Cette enquête met clairement à mal l’ensemble des a priori dont la chasse fait l’objet, qu’il s’agisse de notre rapport à la protection de la nature en passant par la défense de nos traditions rurales comme la chasse, auxquelles les Français se montrent très attachés ».

Pour en savoir plus sur la chasse et les chasseurs n’hésitez pas à vous rendre sur le blog des chasseurs ou à regarder les videos de chasse FranceChasse.fr

A propos de la Fédération Nationale des Chasseurs

La Fédération Nationale des Chasseurs est une association agréée au titre de la protection de l’environnement. A ce titre, elle assure :

  • la promotion et la défense de la chasse
  • la représentation des intérêts cynégétiques auprès des instances nationales et européennes
  • la représentation et la coordination des actions des fédérations départementales et régionales des chasseurs au niveau national, (en faveur de la biodiversité, gestion des dégâts de grand gibier aux cultures, sécurité, éducation à la nature …).

La chasse rassemble en France près de 5 millions de personnes dont 1,03 million de pratiquants annuels. Avec près de 70 000 associations de chasse, 94 fédérations départementales et 13 fédérations régionales, la chasse constitue l’un des réseaux ruraux les plus organisés de France.

Partagez cette page :

Viseur point rouge ou lunette de tir (video) ?

Dans cet article nous allons vous aider à choisir entre un viseur point rouge ou une lunette de tir équipée d’un réticule lumineux. La video de cet article, vous présente un test au stand de tir des ces deux équipements. Le viseur point rouge Aimpoint H30S d’une part. Et la lunette Z6 1-6×24 de Swarovski d’autre part. Grâce à cette video vous aurez une vision assez précise de ce que peut voir et ressentir le tireur.

Mais avant toute chose, sachez que nous ne sommes pas financés par les marques. Sur FranceChasse.FR vous ne trouverez aucune publicité pour Swarovski ni Aimpoint. Nous vous garantissons donc des tests totalement objectifs. Contrairement à certains journalistes qui se font prêter des armes (voire même offrir, moyennant des commentaires élogieux !), tous les produits que nous testons sont achetés. Cela vous garantit un jugement neutre et indépendant, bref, impartial. Si elles le souhaitent, les marques peuvent exercer leur droit de réponse en déposant un commentaire à la fin de cet article, visible par tous.

L’arme utilisée pour ce test sera une carabine linéaire. La fameuse Merkel RX Helix. Grace à sa culasse hélicoïdale, elle offre l’avantage d’un faible encombrement pour un canon de 56 cm. Ce canon (interchangeable sans outil) sera un Calibre 9,3×62 pour le test.

C’est un calibre idéal pour la battue, comme vous pourrez le voir dans cet article.

Alors, grossissement, vitesse, fiabilité, précision quels sont les critères qui permettent d’obtenir le meilleur pourcentage de réussite dès le premier tir en battue ? C’est ce que nous allons voir dans cette video comparative.

Continuer la lecture de « Viseur point rouge ou lunette de tir (video) ? »
Partagez cette page :

Chasse à courre filmée à cheval comme si vous y étiez !

Une vidéo de Chasse à courre originale puisque filmée à cheval avec une gopro ! De cette façon, vous vivrez la Chasse à courre comme si vous y étiez, à travers les yeux d’un des membres de l’équipage !

L’équipage est constitué de veneurs. Ces chasseurs sont avant tout des cavaliers. Aujourd’hui, il est tentant pour un cavalier de devenir veneur. C’est pourquoi nous vous proposons de découvrir en video ce que vous pourriez ressentir lors d’une chasse à courre.

Sachez que l’une des traditions très ancrées en vènerie est d’accepter tout cavalier désirant suivre une chasse à courre. Alors si cette video vous attire, n’hésitez plus ! Le statut d’invité vous confère le droit de suivre la chasse à courre tout à fait librement avec, en contrepartie, quelques obligations qui sont souvent plus proches du bon sens que de l’expertise !

Découvrez dans cette video l’heureuse symbiose de la chasse avec l’équitation d’extérieur !

Continuer la lecture de « Chasse à courre filmée à cheval comme si vous y étiez ! »
Partagez cette page :

Le couvre-feu est-il applicable aux chasseurs ?

le Premier ministre a avancé le couvre-feu à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021. Et ce pour une durée minimum de 15 jours. Alors, ce nouveau couvre-feu est-il applicable aux chasseurs ?

Dérogations

La Fédération Nationale des Chasseurs vient de confirmer que des dérogations au couvre-feu à 18h00 sont possibles :

  • pour la chasse du grand gibier (cerf, chevreuil et sanglier)
  • pour la destruction des Espèces Susceptibles d’Occasionner des Dégâts (ESOD)

Tout d’abord, les ESOD sont des espèces envahissantes. Il faut savoir qu’elles sont classées nuisibles par arrêté ministériel ou préfectoral. Parfois après avis de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage.

Ensuite, les modalités et périodes de régulation de ces espèces sont fixées par arrêtés préfectoraux.

Couvre-feu non applicable aux chasseurs

En conclusion, pour assurer les missions d’intérêt général de régulation les chasseurs peuvent être amenés à se déplacer sur de longues distances. Ils peuvent aussi être retardés par la récupération des chiens après la battue. Mais aussi par le ramassage des animaux prélevés, etc.

En conséquence le couvre-feu n’est donc pas applicable dans ces cas de figure. Mais les chasseurs qui ne sont pas en mesure de respecter les horaires du couvre-feu doivent utiliser une attestation dérogatoire de déplacement. Il suffit de cocher le cas n°6 : « Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative. »

Vous pouvez télécharger cette attestation ci-dessous :

Partagez cette page :

Playlist video Chasse au canard

Pour les passionnés de chasse au gibier d’eau, voici la playlist video Chasse au canard. Une sélection des videos FranceChasse.fr qui font le plus de vues sur internet et ont le plus de « likes » YouTube ! Sur cette page, regardez des videos de Chasse gratuites diffusées en intégralité et en illimité ! Sans abonnement ni inscription !

Chasse à la passée

La chasse au canard est assimilée à la chasse aux oiseaux migrateurs. C’est souvent au lever et au coucher du soleil que l’on chasse les oiseaux migrateurs. On appelle cela la chasse à la passée. Il s’agit d’une pratique très courante pour chasser le gibier d’eau. En effet, les canards se déplacent à ce moment vers les cours d’eau, les lacs et les marais. C’est le meilleur moment pour les tirer au vol.

Un tir difficile

Vous pourrez admirer le talent des tireurs dans ces videos car le canard est un des gibiers les plus difficiles à tirer. Par exemple, le canard colvert a un vol très rapide pour sa grande taille. Sa vitesse peut atteindre les 80 km/h. Autant dire que les loupés sont nombreux si vous ne ne mettez pas suffisamment d’avance dans vos tirs. Ou bien que votre swing laisse à désirer ! Cela est d’autant plus vrai pour le tir des canards de haut vol que vous verrez dans ces videos.

Continuer la lecture de « Playlist video Chasse au canard »
Partagez cette page :